Télémédecine pour les personnes détenues


Nom du projet :


Principal enjeu / atout :


Chronologie du projet :


Télémédecine pour les personnes détenues


La télémédecine pour éviter l'extraction des détenues


Description de la solution :




Quelques chiffres :

(Été 2018)

Les personnes détenues doivent avoir accès à une qualité et continuité de soins identiques à celles de la population. La télémédecine, notamment la téléconsultation et la télé-expertise, peuvent constituer des réponses aux difficultés d’accès aux soins dans le monde carcéral, difficultés accrues par la nécessité soit de transporter le détenu vers les Centres Hospitaliers, soit d’assurer la présence de professionnels de santé en Unité Sanitaire.

Unité Sanitaire du Centre pénitentiaire de Beauvais (Demandeur) et CH Beauvais (Expert) : 106 téléconsultations en chirurgie orthopédique

Unité Sanitaire du Centre pénitentiaire de Beauvais (Demandeur) et CH Chaumont en Vexin (Expert) : 109 téléconsultations en dermatologie générale

Unité Sanitaire du Centre pénitentiaire de Rivery (Demandeur) et CHU Amiens Picardie (Expert) : 21 téléexpertises en dermatologie générale

Unité Sanitaire du Centre pénitentiaire de Valenciennes et EPM de Quiévrechain (Demandeur) et CH de Valenciennes (Expert) : 21 téléconsultations en cardiologie, anesthésie/douleur et traumatologie

Unité Sanitaire du Centre pénitentiaire de Vendin le Vieil (Demandeur) et CH de Lens (Expert) : 117 téléexpertises en radiologie, dermatologie, cardiologie, ORL et stromatologie.

Avis des utilisateurs :

« La télémédecine nous apporte en commodité afin que nous puissions assurer notre prise en charge au sein de l'unité sanitaire dans notre milieu de travail. Les téléconsultations peuvent se programmer plus facilement et cela réduit d'autant les délais d'attente pour le détenu ou les médecins des consultations externes. En terme de sécurité, il n'y a pas de déplacement de détenu vers le centre hospitalier de Beauvais, lieu public avec des risques d'évasion, de prise d'otage, de violences physiques ou verbales ...

Les enjeux d'ordre économique sont conséquents. En effet, chaque extraction coûte, à minima, 1000€ par détenu, sans compter le gain de temps médical au sein du centre hospitalier.

Enfin, en termes d'image, l'impact se porte sur l'image de l'hôpital qui prend en charge ses patients en toute sécurité. Le respect du détenu est préservé car il évite une sortie menottée, avec un sentiment d'humiliation. »

Mme Nadia Djareche, Cadre de santé à l’Unité Sanitaire du centre pénitentiaire de Beauvais.

Télécharger la fiche au format pdf :

Télémédecine personnes détenues.pdf